Bordure N°16

6,5 cm

La Bordure N°16, un peu comme la bordure N° 9, date de l’époque où les comptoirs en étain sont devenus le « must » pour tous les bistrots de quartier, au-delà des grandes Brasseries plus huppées.

Elle renvoie à Montmartre et l’opérette de 1915 « La Cocarde de Mimi-Pinson », popularisé à nouveau par le film de Robert Darène en 1957. Micheline Dax y chante :
« Un petit comptoir en étain
Qui brille aux rayons du matin
Des bouteilles bien alignées
Sur deux trois ou quatre rangées
Verser des verres de Bordeaux
Et des verres de vins nouveaux
Ah quel rêve d’être bistrot
Qu’il se réalise bientôt … »

Allez goûter l’expérience au Bistrot « Le Village ». Toute la cuisine est « faite maison ». Le coin est touristique mais c’est un vrai bistrot de quartier où tout le monde se connait et se retrouve sur le comptoir et sur les tables hautes … en étain avec la même bordure. « … Quel chic, quel chien » comme le dit la chanson de Mimi-Pinson!

« Le Beaujolais d’Auteuil » a le même genre de cadre chaleureux et rond comme les petits cabochons de son comptoir. Cette caractéristique explique sûrement pourquoi « la 16 » s’est « exportée » à travers la France et au-delà … Notamment dans les endroits fréquentés par les Parisiens dans l’entre-deux-guerres, comme « La Bisquine » à Honfleur et la brasserie « Le Central » à Trouville, à deux pas du casino.

Ville d’eaux et de cures, Dax a des adresses mythiques depuis les années 1920, comme « Le Palais » qui a été entièrement rénové en 2019. Son paquebot de comptoir arbore fièrement sa bordure N° 16.

Les comptoirs N°103 et N°95 ont été restaurés avec cette bordure.

Document
fr_FRFrançais