Bordures N°23

12,5 cm

L’entre-deux-guerres est une période faste pour Montparnasse ; c’est le quartier le plus cosmopolite et le plus vivant de Paris. Notre bordure N°23 date de cette époque et c’est naturellement qu’on la retrouve dans des cafés phares des boulevards attenants à la gare.
Le « Bal Bullier » vous ramène à cette époque où les artistes et correspondants de presse étrangère se mêlent aux intellectuels de la capitale. On y dine très bien, on s’y amuse beaucoup, on y danse parfois, jusqu’au bout de la nuit. Les cabochons simples de la bordure rappellent les stucs et corniches régulières des plafonds.

Lorsque la fête se transporte plus loin vers Saint Germain des Prés, la bordure N° 23 suit naturellement. Elle orne notre bar en étain accueillant du « Bistrot Landais » dont les carreaux du sol à motifs géométriques rappellent également cette époque.
Plus discrète que sa contemporaine N°07 (renvoi vers la bordure N°7), malgré son 1,5cm de plus, la  bordure N°23 se fond dans des décors futuristes tels que proposés dans certains Hôtels Méridiens d’Asie ou au bar du Château de Maffliers, repère de chasse du XVIIe et XVIIIe siècles, aujourd’hui propriété du Groupe Accor et récemment restauré.

Le comptoir N°108 a été restauré avec cette bordure.

Document
fr_FRFrançais